La passion du sur-mesure

Du costume de scène à la haute-couture

 Dès son plus jeune âge, Cécile découvre le textile et la couture, grâce à sa grand-mère maternelle qui travaille dans la confection. Le coup de foudre est immédiat et cette passion pour la mode et le vêtement ne la quittera plus.

 Après un Diplôme des Métiers d’Art Costumier-réalisateur à l’école Paul Poiret à Paris, Cécile travaille pendant plus de

1O ans dans le costume de scène, le prêt à porter de luxe et la haute-couture.

 C’est forte de ce solide savoir-faire technique et la tête pleine des merveilles entrevues dans les mythiques maisons parisiennes et étrangères où elle a travaillé (Cacharel, Stella McCartney, Opéra Garnier, Musée Grévin, Moulin Rouge, Maison Lemarié, Azzedine Alaïa, Chanel) qu’elle propose aujourd’hui ses créations uniques et sur-mesure.

Elle imagine des tenues au plus proche des envies et des rêves de ses clientes qu’elle reçoit dans son atelier parisien.

Chaque tenue est confectionnée par ses soins, de la première esquisse au dernier essayage.

Une production « slow » et 100% artisanale.

« J’aime ces temps de création et de travail à l’atelier. Rêver, imaginer, dessiner… Puis, me confronter à la matière. Laisser les mains faire…

Ce sont des moments suspendus où l’on œuvre silencieusement. Modestement.

Où tout s’assemble, se plie, se fronce, dans l’ombre des possibles.

J’aime la posture de l’artisan. »

La créatrice, détours et influences : au fil de l'élan créatif.

Dès son enfance, Cécile se passionne pour le monde de l'art en général.

Dessin, arts plastiques, photographie, danse et théâtre sont autant d'activités qu'elle pratique enfant et adolescente.

Elle aime explorer et découvrir de nouvelles façons de créer.

 

« Créer, c'est vital, on ne choisit pas vraiment. C'est juste un besoin, une façon de s'exprimer et d'être au monde. Ça rend curieux et perméable.

Et j'aime quand les différents médiums artistiques se mélangent comme la broderie dans l'art contemporain ou bien encore j'adore peindre sur le tissu.

Dans le costume de scène, c'est ça qui est vraiment génial, les frontières entre les différents métiers s'estompent un peu.

On peut être sculpteur un jour, peintre le lendemain et brodeuse le jour d'après.

C'est pour cela que j'admire énormément le travail de Jean-Paul Gaultier, de Christian Lacroix ou

d' Alexander McQueen. Je trouve qu'ils ont vraiment osé dans la mode.

Ils s'inspirent autant de l'histoire du vêtement, que d'influences étrangères ou même de science fiction. Ça donne des vêtements vraiment inclassables et intemporels. Et leurs silhouettes fonctionnent vraiment. Les femmes y sont magnifiées, puissamment belles! »

 

 

Les sources d'influence de Cécile sont donc multiples.

Elle aime par exemple les plissés historiques ou l'élégante efficacité du kimono, autant que les tatouages rock ou

le burlesque.

Lorsqu'elle met en scène ses muses, la nature est souvent très présente.

De son enfance en Corrèze, elle garde un amour du végétal.

 

« J'adore les fleurs. C'est un motif qui revient souvent dans mon travail, que ce soit avec le choix d'une dentelle florale ou la réalisation d'une broderie textile inspirée d'une anémone.

J'aime la notion de « femme en fleur ».

Je trouve ça hyper inspirant. Ça touche mon coté romantique. C'est poétique d'imaginer une femme amoureuse, un brin sauvage.

J'aime la figure de la sorcière moderne, magique et puissante. Mon féminisme à moi, c'est ça.

Une femme pleinement amoureuse, heureuse et libre, qui rayonne de joie et d'amour.

Une force positive et douce qui garde un lien à la terre et à la nature. »

 

 

 

En parallèle de son métier de créatrice de robes de mariée et de costumière, Cécile se réserve un temps où elle pratique la médiation artistique auprès de personnes en difficultés.

 

« J 'ai eu la chance de me former à l'art thérapie il y a quelques années, et c'est quelque chose qui a du sens pour moi.

J'aime l'idée de pouvoir offrir une parenthèse d'expression, d'imaginaire et d'écoute en accompagnant des personnes en difficultés, par la création avec les arts plastiques et le textile. C'est assez libérateur de créer.

Les ateliers de médiation artistique sont des petits moments suspendus, des respirations dans des vies souvent compliquées. »

Cécile Labrunie est une créatrice multiple qui fait rimer écoute et création.

Lorsque la mode devient émotion...